Pour l’abolition de la note scolaire

Pour l’abolition de la note scolaire

Pan à la note ! Panote ...

- Pourquoi les professeurs mettent-ils des notes à leurs élèves ?

- Pourquoi, alors qu’aucun texte légal ne leur en fait une obligation, qu’ils ne risquent donc pas de sanctions pécuniaires s’ils s’en défont ?

- Pourquoi, alors que la note ne fait pas apprendre et qu’elle fait perdre du temps ?

- Pourquoi, alors que les parents ne peuvent rien faire avec le verdict (… votre fille a 5 –ou elle a 15- sur 20 en chimie) puisqu’ils ignorent comment le professeur est passé d’une analyse multidimensionnelle de la prestation à une note unidimensionnelle ?

- Pourquoi, alors qu’en outre, les parents ignorent comment le professeur a fait apprendre en amont, où le professeur a appris à noter, ce qui l’anime ? Quels paramètres relationnels entrent en jeu dans ce jeu unilatéral ?

- Pourquoi noter, enfin, alors que professeurs et parents ignorent les ressorts psychiques de l’élève soumis à questionnement ?

Charles Pepinster

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Contrôler n’est pas évaluer... et inversement

dimanche 25 janvier 2015 par Michel Simonis

- Tous les matins, je me lève de bonheur
- Pour la plupart, l’évaluation est une dévaluation
- L’éducation signifie pour l’enfant de faire ou devenir quelque chose
- …

Des phrases et des idées à découvrir ou à approfondir, avec bien d’autres,
dans LEA n° 77 de janvier (Lettre de l’’éducation’ authentique). (Voir plus bas)

Bonne lecture !
Jean-Pierre Lepri



Vrai ou faux en pédagogie ? Vérités ou sophismes* ?

samedi 6 septembre 2014 par Charles Pepinster

1- Les professeurs devraient confier l’évaluation des acquis de leurs élèves à d’autres ; la formation et l’évaluation sont deux fonctions qui devraient être distinctes.

2- Puisqu’un élève en échec dans une école réussirait dans une autre, il faut un examen commun, le même pour toutes les classes d’un même niveau.

3- Certains professeurs sont sévères dans le jugement de leurs élèves, d’autres se montrent débonnaires, donc il faut que tous les examinateurs se réfèrent à la même grille de correction.



La menace des notes

Fabrizio Butera
lundi 23 décembre 2013

Extrait d’un article paru aux PUF en 2011.

• La forte polarisation politique des prises de position rend le débat sur les notes passionné .

• L’évaluation, une menace ?



La tyrannie de la note

jeudi 28 novembre 2013 par Charles Pepinster
La tyrannie de la note Elle est partout la manie de coller un nombre, par nature unidimensionnel, sur une activité complexe. Il suffit de regarder la télévision où, rien qu’avec la mode des concours culinaires, touristiques ou artistiques on distribue continuellement des bons et des mauvais (...)


Retirer de la classe tout ce qui pourrait aider les élèves.

Par Eveline Charmeux, dimanche 15 septembre 2013
vendredi 27 septembre 2013

Le blog de l’amie scolaire : Questions de profs.
Blog d’Eveline Charmeux [3]



SVP grimpez

mercredi 1er mai 2013

"Tout le monde est un génie. Mais si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper à un arbre...



Des profs en lutte contre les examens nationaux standardisés

Seattle (Etats-Unis)
dimanche 13 janvier 2013

janvier 2013
Tous les profs d’une école secondaire de Seattle (Etats-Unis) décident de boycotter désormais tous les examens nationaux standardisés.
"Ces examens sont nocifs pour les étudiants et c’est une perte de temps et d’argent, disent-ils."

Voir l’article, les commentaires, les réactions...



Les 4 M, pour en finir avec les mythes de la note

mardi 20 novembre 2012

Publié le 8 octobre 2012 par Anthony Lozac’h

Dans un article intitulé « La menace des notes », publié dans un ouvrage collectif (L’évaluation, une menace ?, PUF, 2011), Fabrizio Butera, professeur de pyschologie sociale à l’université de Lausanne, démonte les mythes qui fondent la légitimité de l’évaluation chiffrée dans nos systèmes scolaires. Le chercheur précise bien, faisant la différence avec une évaluation critériée et formative, qu’il entend par note une évaluation normative, la plus utilisée dans notre système scolaire.



L’idéologie de l’évaluation

Qu’est-ce que tyranniser le savoir ? - par Yves Charles Zarka
dimanche 18 juillet 2010

Allons sans détour au cœur du problème par deux thèses : 1/ il existe une idéologie de l’évaluation ; 2/ cette idéologie est une des grandes impostures de la dernière décennie. Commençons par la première thèse. Le terme “idéologie” est à prendre au sens qu’il a acquis depuis Marx : une vision du monde ou, plus modestement, une représentation illusoire qui transforme et même inverse la réalité et qui, pourtant, suscite la croyance ou l’adhésion. La réalité n’est pas ici simplement locale. Elle concerne l’ensemble des pratiques et des activités qui s’inscrivent dans les institutions, les organismes, les établissements publics ou privés. L’idéologie de l’évaluation se répand comme une traînée de poudre. Elle se déploie partout, aussi loin qu’il est possible d’aller.



Notation : une absurde loterie

Article paru dans le Nouvel Observateur, le 25 mars 2010
samedi 3 juillet 2010

Voilà un siècle et demi qu’on évalue les élèves de façon inefficace et arbitraire. Mais il ne faut surtout pas le dire. Les notes sont injustes. Flanquées à la tête du client, selon l’humeur du capitaine ou la vitesse du vent.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 130175

Suivre la vie du site fr    ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 10000